Archive
MARATHON ACOUSMATIQUE ET ÉLECTROACOUSTIQUE 9H DE MUSIQUE
électronique

En bref...

3 musiciens-compositeurs chaux-de-fonniers proposent une plage de 9 heures de musique électronique et acoustique, compositions originales, créées pour cet événement, interprétées en « live » par leurs auteurs et quelques invité·es. Clin d’œil aux années 60, aux “all-night concerts” de Terry Riley, l'artiste américain qui jouait “de la nuit tombée jusqu'au petit matin”.

En complément...

Compte tenu des conditions sanitaires imposées pour la réouverture des théâtres:
- La capacité de nos salles est très limitée
- Le port du masque en tout temps, le respect des distances barrière à l'entrée et à la sortie des salles sont impératifs
- Il est indispensable de réserver, via notre site
- Il est indispensable d'honorer sa réservation (ce n'est évidemment pas un impératif sanitaire, mais compte tenu des jauges minimales, les défections non annoncées sont très dommageables).
 
La caisse et la salle ouvrent 10 min avant le début de la représentation. Entrée immédiate: il n'est pas possible de patienter dans le foyer.
 
Les places remises en circulation sont disponibles immédiatement sur la page des réservations; il vaut la peine d'y jeter un oeil occasionnellement si une représentation affiche “complet”.
 
Merci de votre compréhension.

Mais encore...

conception, composition et interprétation Jean-Daniel Staempfli, Tenko, Thierry Bettosini
artistes invité·es Alexandre Caldara, Bernard Junod, Claude Junod, Lucien Dubuis,  Rie Takagi

programme

15h00 / 18h00 / 21h00  Staempfli
16h00 / 19h00 / 22h00  Bettosini (FRACTALÉA)
17h00 / 20h00 / 23h00  Tenko

Les sets durent environ 45 minutes
 

 
Ce projet est parti du désir de 3 compositeurs locaux de présenter dans un performance live leur démarche personnelle, proposant une diversité d'approches musicales, avec des sons électroniques comme substance de base, complétée par des éléments acoustiques.

Les 3 pièces sonores proposées par Tenko sont conçues en qualité de paysages créés par la juxtaposition de couches sonores, produites par le jeu d’une dizaine de synthétiseurs analogiques et fm. Les sons seront préalablement conçus lors de séances de recherches, puis modulés lors des performances. L’idée du paysage sonore fait référence à son travail pictural, au sein duquel il s’évertue à donner du mouvement et de la vibration à une image figée grâce notamment aux jeux de matières et mouvements de pinceaux. La performance, bien que préalablement pensée et travaillée, laissera un part importante à l’improvisation.

Les sons naturels et électroniques enregistrés ou créés par Jean-Daniel Stampfli, puis transformés par des filtres et manipulations informatiques diverses sont en fait des empreintes, des traces qui une fois organisées peuvent nous faire accéder à l'émotion, à la sensation, à la métaphore... L'artiste structure en direct son matériau musical, en laissant une certaine place à l'improvisation et à la création de sonorités travaillées dans le même temps avec quelques synthétiseurs analogiques et différentes percussions.
Artistes invité·es: Alexandre Caldara (lecture), Rie Takagi (lecture), Lucien Dubuis (clarinettes)

Thierry Bettosini présente FRACTALÉA, un cycle de pièces en création qui procèdent d'un même concept. Inspirée de la théorie des fractals, la composition est basée sur des boucles autosimilaires, qui se répètent et se transforment. L'espace sonore est généré en “dessinant la musique”, un procédé rendu possible grâce à un fameux logiciel inventé par Brian Eno. Les images générées sont projetées sur grand écran. Des instruments acoustiques viennent s’intriquer dans cette configuration sonore. L’interprète s’en imprègne par l’écoute et établit un contact, une relation avec cet espace aléatoire.
Artistes invité·es: Rie Takagi (clarrinette, voix), Claude Junod (saxophone, flûte, clarinette basse), Bernard Junod (violon, alto), Thierry Bettosini joue lui-même de la contrebasse.
 


La “musique acousmatique” a pour but de développer le sens de l'écoute, l'imagination et la perception mentale des sons. On ne connaît pas la représentation physique de l'objet qui a produit le son.
Le terme “électroacoustique” désigne une musique fabriquée à l'aide de micros, magnétophones, synthétiseurs, ordinateurs... Il désigne donc, contrairement à l'appellation musique acousmatique, les moyens techniques utilisés, c'est un terme instrumental et non un genre musical.