Archive
LUNANA fiction

En bref...

Ugyen doit encore accomplir un an de service national et le ministère l’envoie à Lunana pour remplacer l’instituteur. Alors que le jeune homme rêve d’émigrer en Australie, le voici sur la route, puis les sentiers, pour rejoindre l’école la plus isolée du Bhoutan.

En complément...

La jauge est actuellement de 72 places par projection. Nous ne prenons pas de réservation.

Bande-annonce...

Mais encore...

âge légal et conseillé 12 ans
Bienvenue au pays du «Bonheur National Brut», où pourtant l’éducation ne va pas toujours de soi.

Tout à son idée de poursuivre une carrière de chanteur en Australie, Ugyen tente d’esquiver ses obligations de service national. Il n’échappera pas aux remontrances de son ministère qui l’envoie, comme leçon de civisme, occuper un poste vacant d’instituteur à Lunana. Lunana ? Même ce jeune Bhoutanais occidentalisé ignore où se trouve ce village. Et pour cause, après une journée de route, il en aura huit à marcher dans la montagne pour atteindre le petit hameau de 56 habitants et son école, la plus isolée du Bhoutan et même du monde. Arrivé enfin sur place, il réalise qu’il manque de tout: pas d’électricité, ni bien sûr de réseau, pas de matériel scolaire, ni de tableau noir. Cependant, il rencontre un profond respect de toute la population pour sa fonction. C’est qu’il tient dans ses mains l’avenir des enfants. Et ceux-ci lui prouvent bien vite leur soif d’apprendre.