Archive
LE RECITAL DE LA MISTOUFLE CHANTS LIBERTAIRES
spectacle musical

En bref...

AbSTRAL compost et Stéphane Blok nous invitent à un spectacle en musique autour d’articles du Père Peinard (journal libertaire édité entre 1889 et 1902). Une belle échappée, comme un saut dans le temps à la rencontre d’une presse dépourvue de censure. Jubilatoire et sans concession!

En complément...

ATTENTION: L'EVENEMENT EST ANNULE.
MERCI DE VOTRE COMPREHENSION

Mais encore...

textes Emile Pouget
textes, adaptation et jeu AbSTRAL compost
guitare baryton et composition Stéphane Blok
adaptation et regard extérieur Dominique Bourquin
création lumière Vicky Althaus
régie son Gaspar Pahud

production Association Rhizome
coproduction Théâtre 2.21 - Lausanne, Centre de culture ABC
 

 
Emile Pouget, rédacteur du Père Peinard, écrit des articles empreints d’une langue populaire, un mélange d’argot parisien de la fin du XIXe siècle et d’inventions lexicales personnelles. Son ton incisif et radical, prend le parti des exploités, des marginaux, des misérables, des victimes du système capitaliste en plein essor.

Plus d’un siècle s’est écoulé mais les thèmes restent toujours d’une troublante – et  consternante – actualité. Les minorités se distinguent aujourd’hui de celles de l’époque, mais la violence avec laquelle elles sont stigmatisées n'est pas moindre.

Répétitions, balbutiements, hésitations, tocs du langage, bruits de gorges, aspérités buccales... La voix d'AbSTRAL compost ne récite pas seulement, elle s’invente une langue aussi vivante qu’imprévisible, elle explore des univers et des strates multiples. Les compositions et la guitare baryton fretless de Stéphane Blok passent du récitatif au punk, du rap au grunge acoustique, par un jeu très instinctif, bruitiste et percussif, où l’instrument surexploité raconte sans mots une aventure libertaire. Elles rythment le spectacle et s'unissent à la voix dans un long chant évolutif.
 

 
“Quelle rosserie il y a dans cette société. Voilà quelque chose que les types qui viendront après nous ne voudront jamais gober, qu’à la fin du XIXe siècle on crevait encore de faim!”
Le Père Peinard, 29 décembre 1889
 

 
soutiens Loterie Romande, Ville de Lausanne, Canton de Vaud, Ville de la Chaux-de-Fonds, SIS, Ernst Göhner Stiftung.