scènes
en 1 coup d'œil
plus en détail

ELEECTRHOVEN

LA 10e SYMPHONIE ET QUELQUES AUTRES
d'après Ludwig van Beethoven  

Le génie inventif de Beethoven est encore une source d’inspiration inépuisable pour les compositeurs d’aujourd’hui. Qu’ils soient adeptes du montage, ou fascinés par la nature intime du son, quatre artistes français donnent une idée de la richesse foisonnante de la création électronique récente.
Me 3 février 2016 20h15
musique électroacoustique /
1h30

Cinéma ABC

Plein tarif  15.– / Toutes réductions 10.–

en complément

Le concert s'inscrit dans une semaine consacrée à Beethoven:
- au cinéma ABC, avec trois films les 30 et 31 janvier.
- au Club 44, avec une conférence de Louis Lortie le jeudi 4 février
- à la Société de musique, avec une concert de Louis Lortie et de l'OCL, le 5 février

Les Concerts de musique contemporaine
Société de musique de La Chaux-de-Fonds
Club 44

en lien avec cet événement

Aucun résultat trouvé.

ELEECTRHOVEN

LA 10e SYMPHONIE ET QUELQUES AUTRES
d'après Ludwig van Beethoven  

musique Pierre Henry, Luc Ferrari, Michel Chion, Sébastien Roux
d’après Ludwig van Beethoven
interprétation Julie Chapuis, Claude Jordan

co-organisation Concerts de musique contemporaine - CMC, Société de musique, Club 44, Centre de culture ABC
Le langage des compositeurs électroacoustiques se façonne en travaillant notamment sur les caractéristiques physiques de la musique, de sa diffusion, en fabriquant de nouveaux sons, mais aussi par la réutilisation originale de la musique et des sons existants. On comprend alors que Beethoven reste une ressource importante pour les créateurs d'aujourd'hui.
 
La 10ème SYMPHONIE DE BEETHOVEN est une pièce incontournable de Pierre Henry. Il y documente un dictionnaire beethovénien qui regroupe hauteurs, pulsations, arpèges extraits des neuf symphonies afin de synthétiser le tout sous une nouvelle forme d’orchestration électroacoustique. Composée en 1979, cette pièce existe dans une seconde version, LA Xe REMIX, légèrement raccourcie et datant, elle, de 1998. Dans MORE SONGS, Sébastien Roux se consacre au 10ème QUATUOR de Beethoven. Il échantillonne 19 fragments de l’œuvre. Tout en gardant la chronologie des extraits, il les agence sous forme de pôles d’attraction sur lesquels une écriture électroacoustique se construit, se structure, se déplaçant d’un fragment à l’autre. Luc Ferrari, avec STRATHOVEN, imagine la rencontre imprévisible de  Beethoven et  Stravinsky alors que Michel Chion, par ailleurs cinéaste et théoricien du son au cinéma, s’intéresse au début du 16ème QUATUOR dans ETUDE D’APRÈS BEETHOVEN.
 
 
 
GraffitiBeethoven1.jpgCJ1IsabelleMeister.jpgJC2.jpg