Archive
THERE IS NO EVIL fiction

En bref...

Heshmat, Pouya, Javad et Bahram, quatre hommes, dans quatre histoires, qui ont dû faire un choix qui engagea leur existence entière et celle de leurs proches. Quatre histoires où Mohammad Rasoulof persévère dans sa démarche qui scrute la morale dans la démocratie autoritaire qui régit l’Iran son pays et dont les autorités lui dénient le droit de pratiquer son métier.

En complément...

La jauge est actuellement de 54 places par projection. Nous ne prenons pas de réservation.

Bande-annonce...

Mais encore...

âge légal et conseillé 16 ans
Un père de famille exemplaire travaille de nuit dans une prison. Un militaire est sommé d’exécuter un condamné à mort. Un jeune soldat profite de sa permission pour retrouver son amoureuse. Et un médecin de campagne accueille la fille d’un collègue en exil... Composé de ces quatre histoires distinctes, mais qui se rejoignent, le nouveau film de Mohammad Rasoulof décrit les dilemmes moraux de personnages pris dans un système totalitaire devenu banal, en passant du drame au thriller ou à la romance, sans jamais sacrifier l’émotion. Tourné en catimini par le réalisateur menacé de prison, THERE IS NO EVIL s’impose comme un conte moderne sur la condition iranienne.