cinéma
en 1 coup d'œil
plus en détail
 

SALUT LES CUBAINS + BLACK PANTHERS

d'Agnès Varda  

Deux moyens métrages engagés de la grande Agnès Varda. En collaboration avec la Nuit de la Photo qui présente sa série de photographies consacrée à Cuba, en 1962.
Di 17 février 14h00
NUIT DE LA PHOTO / dès 14 ans
1h00 / France / 1963-1968

Cinéma ABC

Plein tarif 14.– / Réduit 11.– / Membres 10.–

SALUT LES CUBAINS + BLACK PANTHERS

d'Agnès Varda  

Dans les années 60, Agnès Varda fait partie de jeunes cinéastes qui utilisent le cinéma comme outil politique tout en repensant ses possibilités artistiques. Militante et engagée, elle voyage et rend compte de mouvements révolutionnaires qui prennent peu à peu leur essor, comme en témoignent ces deux films :
 
SALUT LES CUBAINS
d'Agnès Varda
avec les voix d'Agnès Varda, Michel Piccoli
France, 1963, 30 minutes
Invitée par l'Institut Cubain de l'Art et de l'Industrie Cinématographique à la fin de l'année 1962, Agnès Varda passe deux mois sur l'île et ramene 2500 photos. À son retour, elle en tire un court métrage, filmant ses propres photographies et juxtaposant une voix off mêlée à une sélection de musiques cubaines. Un hommage au bouillonnement euphorique de Cuba de cette époque.
 
BLACK PANTHERS
d'Agnès Varda
France, 1968, 28 minutes
En 1968, Agnès Varda filme les manifestations organisées par les Black Panthers d'Oakland à cause du procès de Huey Newton. La cinéaste fait ainsi découvrir aux Français ce mouvement radical noir, marxiste et révolutionnaire, qui prône l’auto-défense face à la brutalité policière. C’est à la fois un film militant qui dénonce le racisme aux États-Unis et une œuvre expérimentale qui mêle recherches sonores et visuelles.
Cubains5.jpgCubains3.jpgBlackPanthers3.jpgBlackPanthers4.jpg