cinéma
en 1 coup d'œil
plus en détail
 

ALFRED HITCHCOCK, CINEASTE-ARCHITECTE

Cours de l'Université Populaire Neuchâteloise
par Sylvain Malfoy  

L'Université Populaire Neuchâteloise s'invite à l'ABC pour un cours qui interroge le rapport entre le cinéma d'Alfred Hitchcock et l'architecture. 3 séances ponctuées d'extraits de films et complété par des projections publiques.
 mémo  Me 7 novembre 19h00
 mémo  Me 14 novembre 19h00
 mémo  Me 5 décembre 19h00
3 cours / dès 14 ans
3 x 1h30

Cinéma ABC

Tarif pour les 3 séances du cours : 51.-
(30% de réduction pour les membres ABC)
 
Inscription sur www.up-ne.ch ou sur le formulaire disponible à l'ABC

en complément

Séances publiques (détail bientôt en ligne)

7 novembre
21h00: AGENT SECRET (Sabotage) - 1936, 1h30
 
18 novembre
10h30: FENÊTRE SUR COURS - 1954, 1h55
14h00: LA MORT AUX TROUSSES - 1959, 2h16

Université Populaire Neuchâteloise

en lien avec cet événement

ALFRED HITCHCOCK, CINEASTE-ARCHITECTE

Cours de l'Université Populaire Neuchâteloise
par Sylvain Malfoy  

Beaucoup de films d'Alfred Hitchcock sont délibérément confinés dans le cadre d'un appartement, d'une maison isolée, d'une unique rue, d'un pâté de maisons. Le réalisateur les a méticuleusement reconstruits en studio avec la collaboration de décorateurs, certes, mais en donnant des instructions précises sur l'agencement des pièces et sur les relations entre espace intérieur et extérieur. Tout se passe comme si Hitchcock s'était tourné vers le cinéma pour réaliser en toute liberté et en grand nombre les projets qu'une carrière effective d'architecte ne lui aurait permis d'entreprendre que de manière par trop restreinte. 
En explorant le pouvoir de suggestion imaginaire et affective des édifices dans les contextes variés de la grande métropole, de la petite ville de province ou encore d'espaces ruraux plus ou moins déserts, Hitchcock anticipe dans le cinéma les recherches menées par Gaston Bachelard aux frontières de la littérature et de la philosophie dans POÉTIQUE DE L'ESPACE (1957) ou par Pierre Sansot dans  POÉTIQUE DE LA VILLE (1973), qui enchaîne dérives inspirées et analyses rigoureuses des lieux.
En visionnant des films tels que AGENT SECRET (1936), REBECCA (1940), L’OMBRE D’UN DOUTE (1943), FENÊTRE SUR COUR (1954), LA MORT AUX TROUSSES (1959), nous vérifierons que l'espace domestique que nous croyons si bien connaître, peut-être source d'atmosphères "aussi étranges qu'inquiétantes".
Sylvain Malfroy, historien de l’art et de l'architecture, conférencier, essayiste, enseignant à la Haute Ecole de Musique de Neuchâtel et à la Haute Ecole Spécialisée de Zurich, se plait depuis longtemps à confronter les genres: musique et peinture, cinéma et architecture, photographie et littérature. Nombreuses publications sur l’esthétique du paysage et de l’espace urbain.
AlfredHitchcock6.jpg