cinéma
en 1 coup d'œil
plus en détail
 

NUL HOMME N'EST UNE ÎLE

de Dominique Marchais  

«... Chaque homme est un morceau du continent, une partie de l’ensemble.» NUL HOMME N'EST UNE ÎLE est à la fois un voyage en Europe à la découverte de projets collectifs et une véritable réflexion sur les liens que la démocratie noue avec les questions du paysage. AVANT-PREMIERE EN PRESENCE DU REALISATEUR - reprise dès le 20 juin!
Lu 18 juin 2018 20h30
Me 20 juin 2018 20h45
Je 21 juin 2018 20h45
Ve 22 juin 2018 20h45
Sa 23 juin 2018 20h45
Di 24 juin 2018 20h45
Lu 25 juin 2018 20h45
Me 27 juin 2018 18h15
Je 28 juin 2018 18h15
Ve 29 juin 2018 18h15
Sa 30 juin 2018 18h15
Di 1 juillet 2018 18h15
Lu 2 juillet 2018 18h15
Ma 3 juillet 2018 18h15
Me 4 juillet 2018 18h15
Je 5 juillet 2018 18h15
Ve 6 juillet 2018 18h15
Sa 7 juillet 2018 18h15
documentaire / dès 16 ans
1h36 / France / 2017

Cinéma ABC

Plein tarif 14.– / Réduit 11.– / Membres + membres du SEL 10.–

en complément

En collaboration avec le SEL. Tarif réduit pour les membres du SEL.
 
Reprise à 18h15 dès le 27 juin

SEL (système d'échange local), La Chaux-de-Fonds
Ce qu'ils en disent...
Revue de presse non-exhaustive
pdf
pdf
pdf

NUL HOMME N'EST UNE ÎLE

de Dominique Marchais  

De la coopérative sicilienne Le Galline Felici au village de Vrin au Grison, en passant par l'analyse picturale de la fresque du BON OU DU MAUVAIS GOUVERNEMENT d'Ambrogio Lorenzetti à Sienne, NUL HOMME N'EST UNE ÎLE va à la rencontre d'hommes et de femmes qui travaillent à faire vivre localement l'esprit de la démocratie. Agriculteurs, architectes, artisans, élus communaux, etc., tous les personnages du film se pensent dans le principe d'un destin commun. De ce voyage à travers plusieurs coins du continent, Dominique Marchais dessine une réflexion passionnante, où le paysage devient le lieu d'une vision politique, que ce soit en terme d'agriculture ou d'aménagement du territoire.
 
Après AU TEMPS DES GRÂCES et LA LIGNE DE PARTAGE DES EAUX, Dominique Marchais poursuit son cheminement réflexif sur la gestion du paysage et sur les nécessités de le repenser de manière à la fois plus écologique et plus collective. Loin de l'angélisme idéaliste de certains films militants, il construit dans son travail une vraie pensée politique tout en rappelant certaines valeurs essentielles de notre humanité.
 
NulHomme2-rec.jpegNulHomme1.jpgNulHomme3.jpgNulHomme4.jpgNulHomme5.jpgNulHomme6.jpg