cinéma
en 1 coup d'œil
plus en détail
 

TESNOTA

Une vie à l'étroit
de Kantemir Balagov  

Premier long métrage d'un jeune cinéaste russe, TESNOTA nous embarque dans le Caucase du Nord à la fin des années 90 et fait le portrait splendide d'Ilana, une jeune femme garagiste en quête d'émancipation.
Ve 23 mars 18h15
Me 28 mars 20h45
Je 29 mars 20h45
Ve 30 mars 20h45
Sa 31 mars 20h45
Di 1 avril 20h45
Lu 2 avril 20h45
Ma 3 avril 20h45
Me 4 avril 18h15
Je 5 avril 18h15
Ve 6 avril 18h15
Sa 7 avril 18h15
fiction / dès 16 ans
1h58 / Russie / 2017

Cinéma ABC

Plein tarif 14.– / Réduit 11.– / Membres 10.–

en complément

Reprise à l'affiche dès le 4 avril

TESNOTA

Une vie à l'étroit
de Kantemir Balagov  

avec Atrem Cipin, Olga Dragunova
1998, Nalchik, Nord Caucase, Russie.
Ilana a 24 ans et cherche à s'émanciper de la communauté juive où elle a grandi. Elle travaille dans le garage de son père avec qui elle entretient une vraie complicité. Pendant son temps libre, elle flirte en cachette avec Zalim, un jeune Kabarde. Un soir, le jeune frère d'Ilana, David, et sa fiancée sont kidnappés et une rançon est réclamée. Au sein de cette communauté juive repliée sur elle-même, appeler la police est exclu. Les parents de David et Ilana vont tout faire pour récolter la somme et sauver ainsi le couple.
 
Kantemir Balagov s'est inspiré d'un fait divers qui s'est déroulé dans sa ville natale quand il avait 7 ans. Une histoire de kidnapping (pratique assez courante à l'époque) qui l'avait marqué pendant des années. Raconté du point de vue d'Ilana, TESNOTA confronte la vivacité de la jeune femme, son énergie rebelle, au contexte clos de la communauté juive qui transparaît à travers la manière de filmer très intimiste et claustrophobe. Il suggère en toile de fond les tensions communautaires dans un Caucase extrêmement fragmenté.
Tesnota1.jpgTesnota2.jpgTesnota3.jpgTesnota4.jpgTesnota5.jpgTesnota6.jpgTesnota7.jpg