scènes
en 1 coup d'œil
plus en détail

TRIO MOSALINI-AUBIA-PEYRAT

CONCERT ET MILONGA
Juan José Mosalini, Diego Aubia, Nicolas Peyrat  

Dans l’intimité du trio, trois musiciens exceptionnels, qui jouent ensemble depuis plus de 10 ans, présentent un tango authentique et résolument ancré dans l’époque contemporaine. Ils lancent une soirée de fête qui se poursuit par une milonga
 mémo  Sa 16 juin 19h00
tango /
concert env. 1h

Temple Allemand

Plein tarif 25.– / Réduit 15.– / Membres 10.–

en complément

Dès 20h30 et jusqu'à épuisement des protagonistes: Milonga
entrée libre pour les auditeurs·trices du concert

association Tangomoon

TRIO MOSALINI-AUBIA-PEYRAT

CONCERT ET MILONGA
Juan José Mosalini, Diego Aubia, Nicolas Peyrat  

Trio Mosalini-Aubia-Peyrat
bandonéon Juan-José Mosalini
piano Diego Aubia
alto Nicolas Peyrat

coorganisation Tangomoon
Musique issue des histoires liées à l’immigration et aux destins croisés de populations de différentes origines réunies dans le port de Buenos Aires, le tango est le fruit d’une histoire riche et variée.
C’est cette histoire que le trio raconte en musique. Il fait la part belle à la fameuse « Época de Oro », l’« Époque d’or »  qui a vu dans les années 1940-50 un courant révolutionner le tango, avec les musiques d’Osvaldo Pugliese, Horacio Salgán, ou Aníbal Troilo. Après ce point initial, l’incontournable Astor Piazzolla représente une autre pierre angulaire du répertoire du trio. Enfin, ces trois musiciens aiment porter la voix de compositions contemporaines, s’inscrivant ainsi dans le courant dit « évolutionniste » du tango argentin.

Issu d’une famille d'artisans passionnément musiciens, Juan José Mosalini s'initie au bandonéon dès l'âge de 8 ans en s'imprégnant grâce à son père, des traditions de la musique populaire d'Argentine.
Jusqu’en 1976, il travaillera avec les plus grands orchestres et solistes d'Argentine, comme ceux d’Osvaldo Pugliese et Horacio Salgan entre autres.
En 1977, il s’installe en France, qu'il choisit comme nouvelle patrie musicale. Il y retrouve d'autres musiciens argentins avec lesquels il créée Tiempo Argentino. En 1992, il  le Grand Orchestre de Tango avec lequel il se produit dans le monde entier, ainsi que le quintette Mosalini-Agri.  Parallèlement à son activité de concertiste, il ouvre en 1989 la première classe de bandonéon en Europe, au conservatoire de Gennevilliers.
Il s’illustre également dans le domaine de la composition, et a notamment signé la musique d’une quinzaine de films. Sa carrière internationale a été récompensée par le Sénat en 2014 avec l’attribution d’une médaille lors de la journée de l’Amérique Latine et des Caraïbes et par l’Académie Charles Cros en 2015.

Diego Aubia se spécialise dans le répertoire du tango après des études de piano classique en Argentine. En 2004, après plusieurs tournées internationales en tant que soliste, il s’installe à Paris. Juan José Mosalini lui propose alors le poste de pianiste de son Grand Orchestre de Tango et du Quinteto Mosalini. Il collabore également avec les compagnies Plan B, Otango et Tango Metropolis, et est invité par le Quintet de Daniel Binelli.

Nicolas Peyrat est Premier prix d’alto et de musique de chambre du Conservatoire de Paris. Membre titulaire de l’Orchestre de Paris, il se produit sous la direction de Claudio Abbado, Pierre Boulez, ou Bernard Haitink et collabore avec l’Ensemble Intercontemporain, l’Opéra de Paris, l’Orchestre Philharmonique de Radio France, et l’Orchestre National de France. En 2005, Juan José Mosalini l’invite à rejoindre son Grand Orchestre de Tango.


 
JuanJoseMosaliniEricImbault2.jpgDiegoAubia.jpgNicolasPeyrat2.jpg