cinéma
en 1 coup d'œil
plus en détail
 

FAVELA OLIMPICA

de Samuel Chalard  

Deux ans avant le début des J.O. de Rio de Janeiro, Samuel Chalard s'est embarqué au cœur d'une favela en péril, à quelques pas du chantier. Un film qui a fait sa première à la Semaine de la critique à Locarno.
Di 3 décembre 17h00
Me 6 décembre 20h45
Je 7 décembre 20h45
Ve 8 décembre 20h45
Sa 9 décembre 16h00
Di 10 décembre 20h45
Lu 11 décembre 20h45
Ma 12 décembre 20h45
Me 13 décembre 18h15
Je 14 décembre 18h15
Ve 15 décembre 18h15
Sa 16 décembre 17h00
Di 17 décembre 18h30
Lu 18 décembre 18h15
Ma 19 décembre 18h15
Je 21 décembre 18h15
Sa 23 décembre 20h45
Di 24 décembre 16h00
Ma 26 décembre 18h15
Sa 30 décembre 18h15
Ma 2 janvier 16h00
Ve 5 janvier 18h15
Di 7 janvier 20h45
Me 10 janvier 18h15
Sa 13 janvier 16h00
Di 21 janvier 11h00
documentaire / dès 14 ans
1h33 / Suisse / 2017

Cinéma ABC

Plein tarif 14.– / Réduit 11.– / Membres 10.–
 

en complément

Tout le programme de Noël dans le fichier pdf ci-dessous!!

Ce qu'ils en disent...
Revue de presse non-exhaustive
pdf
pdf
pdf
pdf
pdf
pdf

en lien avec cet événement

Aucun résultat trouvé.

FAVELA OLIMPICA

de Samuel Chalard  

âge légal 8 ans âge conseillé 14 ans

Les Jeux olympiques d’été approchent et Rio de Janeiro se prépare à recevoir la communauté internationale. On construit des hébergements de luxe, des halles sportives, des stades d’athlétisme... 
À quelques mètres seulement de l’enceinte du Parc olympique demeure une zone sensible, un espace habité qui fait tache sur la carte postale brésilienne. Il s’agit de la favela de Vila Autódromo. 
La mairie de Rio met tout en œuvre pour prendre possession des lieux. Elle fait pression quotidiennement sur les habitant·e·s de la communauté, leur offrant des indemnisations ou des possibilités de relogement. Les bulldozers vont et viennent dans la favela. 
Mais certain·e·s habitant·e·s résistent à leur manière : la frêle Penha oppose une détermination inébranlable, le sportif Luis filme chaque mouvement de l’adversaire et l’héroïque Delmo couvre les murs qui restent de graffitis dénonciateurs. Le temps passe, les maisons trépassent et la lutte s’intensifie entre les deux camps. Plus que deux ans avant que la torche ne s’enflamme... 
Favela4.jpegFavela1.jpegFavela2.jpegFavela3.jpegFavela5.jpeg