cinéma
en 1 coup d'œil
plus en détail
 

LA MORT DE LOUIS XIV

d'Albert Serra  

Le roi est mort, vive Jean-Pierre Léaud! Ce film infiniment baroque, en forme de requiem, immerge le/la spectateur/trice dans la chambre d'un Roi Soleil crépusculaire, au coeur du théâtre de la monarchie.
 mémo  dès le 12 avril fiction / dès 16 ans
1h55 / France-Espagne / 2016

Cinéma ABC

Plein tarif 14.– / Réduit 11.– / Membres 10.–
 

LA MORT DE LOUIS XIV

d'Albert Serra  

avec Jean-Pierre Léaud, Patrick d'Assumçao, Marc Susini
Août 1715, Louis XIV a 76 ans. À son chevet se relaient, dans un étrange ballet silencieux, courtisan-e-s, médecins, représentants de l'Église et autres conseillers militaires. Le vieux souverain pressent sa fin proche. Il commence à faire ses adieux et prodigue ses derniers conseils à son jeune successeur, le futur Louis XV.
Albert Serra aime se confronter aux grands mythes occidentaux : Don Quichotte, Casanova et Dracula ou encore les Rois mages. Dans LA MORT DE LOUIS XIV, il fusionne deux grands thèmes, celui de la puissance du pouvoir et celui du cinéma, avec un Jean-Pierre Léaud intronisé monarque absolu du cinéma français! Dans le huis clos d'une chambre, à l'opposé des images habituelles d'un roi agissant et triomphant, il filme le corps d'un homme épuisé, gangrené, au terme de sa vie. 
C'est littéralement qu'Albert Serra s'empare de l'expression de Jean Cocteau : «Le cinéma, c'est filmer la mort au travail.» À travers une mise en scène à la fois minimale et solennelle, magnifiée par une photographie picturale, il réalise là une véritable méditation sépulcrale autour de l'agonie de Louis XIV. 
MortLouis1.jpgMortLouis2.jpgMortLouis3.jpgMortLouis4.jpg