scènes
en 1 coup d'œil
plus en détail
 

SARAJEVOOOOO !

Repérage sur les vestiges olympiques
de Samuel Chalard et de Pablo Fernandez  

En 2011, Samuel Chalard s’est rendu en repérages à Sarajevo, accompagné du photographe Pablo Fernandez, afin de réaliser un film documentaire sur les villes au passé olympique. Dans cette exposition, ils présentent le fruit de leurs repérages sous une forme mettant en lumière les germes d’un film qu’il reste à tourner.
Ma 30 mai 2017 18h30
Me 31 mai 2017 17h00
Je 1 juin 2017 17h00
Ve 2 juin 2017 17h00
Sa 3 juin 2017 17h00
Di 4 juin 2017 17h00
Ma 6 juin 2017 17h00
Me 7 juin 2017 17h00
Je 8 juin 2017 17h00
Ve 9 juin 2017 17h00
Sa 10 juin 2017 17h00
Di 11 juin 2017 17h00
Exposition /
13 jours !

Théâtre ABC

Entrée libre !

en complément

Vernissage: mardi 30 mai à 18h30
Ouverture: du mercredi 31 mai au dimanche 11 juin de 17h00 à 20h00 (fermé le lundi)
 
Cette exposition prend part au Printemps culturel 2017
 
Le Musée d'Art et d'Histoire de Neuchâtel propose une exposition sur la même thématique à travers le regard du photographe Milomir Kovacevic. A découvrir jusqu'au 21 juin.

Site de Pablo Fernandez
Samuel Chalard sur Vimeo

en lien avec cet événement

Aucun résultat trouvé.

SARAJEVOOOOO !

Repérage sur les vestiges olympiques
de Samuel Chalard et de Pablo Fernandez  

réalisateur Samuel Chalard
photographe Pablo Fernandez
oeil extérieur Yves Robert
traductions Ante Simunovic 
fixeuse Azra Pita
 
co-production Printemps Culturel 2017, Centre de culture ABC
Lors de leur visite à Sarajevo, Samuel Chalard et Pablo Fernandez se sont rendu compte que l’héritage des Jeux d’hiver de 1984 était une porte d’entrée formidable pour découvrir l’histoire récente de la ville. En effet, pour de nombreux témoins rencontrés, l’événement a fait partie de leurs plus belles années. Leur ville était soudainement sortie de l’anonymat pour capter les regards du monde entier. Mais le siège de Sarajevo a brisé cet élan.
 
Par cette exposition, Samuel Chalard présente au public ses repérages (entretiens, images, sons, photographies, témoignages, impressions, pistes de réflexion…) et l’invite à découvrir les prémices d’un film: des premières pistes de travail et intuitions aux doutes et incompréhensions.
 
En parallèle, Pablo Fernandez expose son travail photographique personnel sur les Balkans. Ces images en noir et blanc, sans lien direct avec la démarche du film documentaire, enrichissent également les points de vue. Au final, SARAJEVOOOOO! souhaite que chaque visiteur et chaque visiteuse se fasse son propre film de l' exposition.
 

 
SarajevoPabloFernandez1.jpgSarajevo_PabloFernandez2.jpg