scènes
en 1 coup d'œil
plus en détail

BIENVENUE AU CONSEIL D'ADMINISTRATION

D'APRES UNE NOUVELLE DE 1967
de Peter Handke  

Écrit en 1967, BIENVENUE AU CONSEIL D’ADMINISTRATION est le premier texte d'un recueil hanté par la présence de la mort. Au lieu de dénoncer frontalement le système capitaliste, Peter Handke place les spectateurs/trices dans la peau d'un actionnaire qui attend les résultats du bilan financier et surtout ses dividendes. Mais le vent s'est levé, il neige, il fait froid...
Je 26 janvier 2017 19h00
Ve 27 janvier 2017 20h30
Sa 28 janvier 2017 20h30
théâtre / dès 16 ans
40 min

Théâtre ABC

Plein tarif 25.– / Réduit 15.– / Membres 10.–
jauge très limitée, merci de réserver !

en complément

Les petits marathons
Les programmes respectifs de nos ami-e-s du TPR et de l’ABC ne peuvent éviter quelques «carambolages». Nous avons décidé dorénavant de profiter du fait que nos horaires habituels du samedi sont suffisamment décalés pour vous proposer quelques fois d’enchaîner deux spectacles, de faire un «petit marathon» théâtral.
 
Avec des avantages...
Les membres de l’ABC bénéficieront du tarif réduit au TPR, les abonné-e-s du TPR du tarif réduit à l’ABC, les spectateurs/trices non affilié-e-s, d’une réduction de 10.- au second spectacle.

Premier rendez vous samedi 28 janvier
à 18h15
DANS LE BLANC DES DENTS, de Nick Gill
à Beau-Site, par le Collectif Sur un Malentendu.

à 20h30
BIENVENUE AU CONSEIL... au Théâtre ABC
 
Bonne course !

Maison du Concert

BIENVENUE AU CONSEIL D'ADMINISTRATION

D'APRES UNE NOUVELLE DE 1967
de Peter Handke  

texte Peter Handke
traduction Georges-Arthur Goldschmidt
mise en scène et scénographie Blaise Froidevaux
jeu Patrice de Montmollin
composition musicale Olivier Nussbaum
création lumière et graphisme Matthias Mermod
production Théâtre du Concert
Porter au théâtre BIENVENUE AU CONSEIL D’ADMINISTRATION pose d’emblée la question du public et de sa place dans l’histoire qui lui est proposée.

Placé dans l’espace scénique, faisant parti du dispositif, il devra choisir : devenir protagoniste, « complice » (silencieux) de ce qui se joue, se raconte, ou rester en retrait, observateur privilégié, « témoin oculaire » du drame, puisque placé dans le même de son déroulement, sa narration. A plusieurs reprise, le texte de Peter Handke l’invitera à faire ce choix : « ce serait peut-être mieux si vous rapprochiez un peu vos chaises cela m’éviterait de crier » ; ou plus loin « rapprochez vous encore un peu sinon vous n’entendrez rien ». Qu’il décide alors de devenir complice ou de rester témoin, son choix modifiera l’adresse du protagoniste principal et, par là-même, la représentation.

L’action se déroule  dans un présent immédiat (le temps de la représentation). Le protagoniste principal fera des aller et retour entre ce présent et un passé proche ; un passé proche extrêmement détaillé, précis, pour tenté d’éclaircir la situation présente, mais sans y parvenir.
« Le discourt se réduit, s’effiloche jusqu'à disparaître dans la mort (…) La mort que l’on voit comme objet, une sorte de mort cinéma… » Georges-Arthur Goldschmidt
Soutiens: Loterie romande, Pour-cent culturel Migros, Ernst Göhner stiftung, Fondation culturel BCN, Ville de Neuchâtel, Etat de Neuchâtel.
BIENVENUEMatthiasMermod1.jpegBIENVENUEMatthiasMermod2.jpegBIENVENUEMatthiasMermod3.jpeg