scènes
en 1 coup d'œil
plus en détail

ARGILE

d'Orélie Fuchs Chen  

Un voyage intime et poétique, sur une scène de quatre mètres carrés d'argile, où les corps des intervenant-e-s deviennent des mondes à explorer et où la force de la matière brute, sauvage, ramène à une essentialité.
 mémo  Ve 9 juin 20h30
 mémo  Sa 10 juin 20h30
 mémo  Di 11 juin 19h00
théâtre contemporain / dès 14 ans
75 min

Temple Allemand

Théâtre
Plein tarif 25.– / Réduit 15.– / Membres 10.–

en complément

ARGILE  sera repris du 19 au 22 mai 2018

ARGILE

d'Orélie Fuchs Chen  

texte, mise en scène, scénographie Orélie Fuchs Chen
jeu Pierre-Isaïe Duc
danse Naomi Roth
flûte Cédric Monnin
sculpture Tan Chen
contribution chorégraphique Chloé Wettstein
costumes Amandine Rutschmann
lumière et régie Joana Oliveira
construction des décors Clymène Simonet

production association astérisque*
coproduction Centre de culture ABC
le spectacle bénéfice d'une aide généreuse de l'Arsenic

Sur une scène d'argile, un comédien, une danseuse, un musicien et un sculpteur interagissent entre eux et avec la terre meuble. Les mots se répercutent, rebondissent, deviennent visibles, impliquent des changements de la terre et des corps. Terre et corps sont en lien et en écho l’un et l'autre.

ARGILE est un spectacle poétique, qui questionne le temps et la mémoire de la matière, la force et le besoin des mots pour dire le réel.

Les quatre personnes en scène, chacune à leur manière (à leur matière), permettent un dialogue des mots à la terre. Le mouvement  de la danseuse (parfois accompagné ou initié par les sons de la flûte) et les tentatives  de mise en forme de la terre du sculpteur, seront le terrain de jeu des mots et des corps. Terre à l’épreuve des corps, des sons et des mouvements comme des échos aux mots.
Orélie Fuchs Chen, née en 1977, auteure, metteuse en scène et plasticienne, vit et travaille à Neuchâtel. Après des études à l’école supérieure des beaux-arts de Genève, où elle a développé un travail d’écriture et de sculpture en parallèle, elle a été accueillie au théâtre de la Comédie de Genève comme auteure en résidence. De là est né son premier spectacle, L’ACTEUR DIT présenté au festival de la Bâtie de Genève, à l’Arsenic de Lausanne et au CCN à Neuchâtel. Peu après,elle partait à Paris pour écrire un nouveau spectacle : FOUDRE (COMME LE SILENCE DU MONDE) qu'elle montait l’année suivante avec Delphine Rosay. Ensuite elle a travaillé tantôt la photographie, tantôt le texte, le dessin ou la peinture.

«La poésie m’est précieuse, elle m’offre une liberté pour dire le monde, ses questions et ses transformations. Elle permet des formes inédites, des images ouvertes où chacun peut se glisser, se laisser transporter ou transformer.»
Orélie Fuchs Chen 

Soutiens
Loterie Romande, Fondation Jan Michalski, Fondation Ernst Göhner, Ville de la Chaux-de-Fonds, Ville de Neuchâtel, Canton de Neuchâtel, Casino de Neuchâtel, Fondation culturelle de la BCN
 
ArgileOrelieFuchsChen2.jpgArgileOrelieFuchsChen4.jpg