cinéma
en 1 coup d'œil
plus en détail
 

EUTHANIZER

Teemu Nikki  

Meilleur scénario au Tokyo International Film Festival fin 2017, EUTHANIZER est, pour le moins, une comédie noire. Très noire, dérangeante, et hilarante. Cinéaste iconoclaste qui doit puiser son inspiration dans les nuits sans fin des hivers finnois, Teemu Nikki tisse une histoire d’amour autour d’un mécanicien impassible qui arrondit ses fins de mois en euthanasiant des chiens. Et pas seulement. Thierry Jobin (FIFF2019)
du 13 mai au 10 juin
fiction / dès 16 ans
1h25 / Finlande / 2017

Cinéma ABC

Suivez ce lien :
https://vimeo.com/r/2HuV/eUxiSG5jQm

Si vous avez déjà un account Vimeo, c'est super !
Si vous n’avez pas un account Vimeo, inserez votre Nom et Prénom, votre adresse email et un mot de passe. Si vous avez Facebook ou un account Google, il vous suffit de cliquer sur le bouton correspondant pour effectuer le
login. L’accès est immédiat, il ne vous reste plus qu’à payer le billet.
Insérez vos coordonnées de payement. Vimeo accepte les cartes de crédit et PayPal.

Entrez le code : ABC

Vous verrez que le nom de notre cinéma apparait en vert, ça veut dire que vous nous soutenez.

Profitez ! Bon film et un tout grand merci !

EUTHANIZER

Teemu Nikki  

âge légal et conseillé 16 ans
Veijo, semi marginal de la campagne Finlandaise, s'occupe d'euthanasier les animaux dont les locaux veulent se débarrasser sans payer les sommes réclamées par la vétérinaire du coin. Veijo est moins cher, voire officie gratuitement... mais n'hésite pas à reprocher aux maîtres leur manque d'humanité. Ce qui n'aide pas à son insertion au sein de la communauté locale. S'il aime les animaux jusqu'à mettre fin à leurs souffrances, Veijo est nettement moins tendre avec les hommes et singulièrement avec son vieux père, désormais grabataire et alité, avec qui il a visiblement un compte à régler.
 
L'infirmière Petri ressent cependant une attirance certaine pour le misanthrope, attirance attisée par ses propres penchants masochistes ou plus exactement par son fantasme d'étranglement.
 
Veijo, à qui un minable extrémiste de droite a confié son chien, recueille la pauvre bête au lieu de l'abattre, déclenchant la colère de l'excité, qui ne tardera pas à ramener ses potes - des « soldats de Finlande » - pour donner une violente leçon à notre «euthanasieur ». Ce qui s'avèrera être une très mauvaise idée...
E3.jpgE1.jpgE2.jpgE5.jpgE6.jpgE7.jpg

Bande-annonce (vosta)