Arts de la scène

Semaine du 24 novembre au 30 novembre 2014
Vignette
Réservation en ligne
 
RENCONTRES D'OUTRE GUERRE
LA MAIN COUPEE DE CENDRARS

THÉÂTRE ABC
Vendredi 28 et samedi 29 novembre à 20h30
Dimanche 30 novembre à 17h30

ATTENTION: LA REPRESENTATION DE DIMANCHE AFFICHE COMPLET,
NOUS NE PRENONS PLUS DE RESERVATIONS CE JOUR-LA, MAIS UNE LISTE D'ATTENTE SERA OUVERTE A LA CAISSE, 1/2H AVANT LE DEBUT DU SPECTACLE.
LES PLACES NON RETIREES AINSI QUE QUELQUES PLACES EN GALERIE SERONT MISES EN VENTES.
IL RESTE DES PLACES VENDREDI ET SAMEDI!
MERCI DE VOTRE COMPREHENSION.

L'artiste valaisanne Sabine Zaalene, en compagnie de Patricia Bosshard et Simon Grab, nous livre une impressionnante performance visuelle, sonore, musicale et littéraire qui nous plonge dans les affres de la Première Guerre mondiale au côté du poète Blaise Cendrars. Evénement satellite à l'exposition BLAISE CENDRARS AU COEUR DES ARTS.


Texte: Blaise Cendrars
Conception, lecture, image, vidéo: Sabine Zaalene
Performance musicale: Patricia Bosshard Simon Grab

Sabine Zaalene, artiste pluridisciplinaire, plasticienne, photographe et vidéaste, découvre par hasard, chez un ami, des photographies inédites de la Première Guerre mondiale. L'une de ces photos, intitulée ″Attaque Ferme Navarin, la vague d'assaut″, dévoile précisément le lieu ou Cendrars montait en ligne à la merci des tirs allemands et où il perdit sa main droite. La correspondance synchrone inattendue entre sa lecture de LA MAIN COUPÉE et la découverte de cette image est le point de départ de ce projet.
Sabine Zaalene s'entoure alors de la violoniste, altiste et compositrice Patricia Bosshard et du musicien et artiste sonore pour le théâtre Simon Grab, afin de concevoir une performance multimédia d'une grande subtilité et d'une grande poésie, une expérience en lien avec la mémoire, sa plasticité, sa «corporéité». A travers la vidéo, la musique et les paroles, le spectacle relie le temps du vécu de la Grande Guerre (photographies de 1914-18), sa transmission littéraire trente ans plus tard (LA MAIN COUPÉE, 1946) et questionne les lieux aujourd'hui.

Plus d'informations...